Élevage des Vins

Chaque vin raconte son histoire !

On ne fabrique pas le vin, on l’élève, on l’accompagne

 

ma philosophie …

Chaque millésime est le reflet de l’année. Il raconte sa propre histoire : l’histoire d’un lieu, d’un terroir, des conditions climatologiques de l’année, et d’un savoir-faire !

je laisse faire la nature et le temps pour transformer les sucres en alcool (appelée fermentation alcoolique). Par des dégustations régulières, je veille et « surveille » et vois s’il est nécessaire de soutirer les cuves.

 

Elevage de mes vins

Pour les rouges :

le raisin entier tout juste arrivé au chai est soit éraflé et foulé, soit seulement foulé,
avant d’être mis en cuve.
Il subit la fermentation alcoolique avec des remontages journaliers et
un maintien des températures. Le décuvage s’ effectue à la fin
de la fermentation, soit 2 à 3 semaines plus tard, les jus de
presse sont assemblés et les vins sont stockés dans des cuves
où ils subissent la fermentation malo-lactique. Sulfitage léger.
Collages et filtrations : ne sont pas effectués systèmatiquement ou de manière très légères, ce
qui amène parfois un léger dépôt en bouteille.

Elevage de mes liquoreux : Monbazillac et Saussignac :

Le jus est extrait dans un pressoir pneumatique à faible pression constante. Il ne lui reste ensuite qu’à évoluer à son rythme dans les chais sans artifices oenologiques pour découvrir un jus riche en sucre et en arômes.

Le collage et la filtration sont effectués de manière très légère,ce qui amène parfois un léger dépôt en bouteille.

pour ceux qui veulent en savoir plus …

2 noms de château :

Château de Larchère : c’est un peu notre vin par Tradition :
La densité de plantation du vignoble est d’environ 3000 plants par hectare.

Château Les Côteaux de Larchère : que l’on peut considérer comme notre haut de gamme
La densité de plantation du vignoble est de 5800 plants par hectare.